Bienvenue

Le danger guette nos terres
Saurez-vous l'endurer ?

Navigation Rapide


Topforums


Votez toutes les deux heures ! :)

News

15/04/2017
Ouverture du forum
15/04/2017
Recrutement des modérateurs ouverts voir ce lien
26/04/2017
Le système de leveling et de compétences est quasi opérationel

Meilleurs voteurs

Code par MV/Shoki - Never Utopia
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


 :: Avant le rôle play :: Fiches Edenéenes Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Fiche] Personnage : Nora Valeyder

avatar
Valeyder
Néophyte
Crédits avatar : Sefokusu
Messages : 3
Emploi : Brigand
Expérience :
0 / 1000 / 100

Voir le profil de l'utilisateur
Dim 23 Avr - 14:15
1. Personnage :

Nom:Valeyder
Prénom:Nora
Surnom:Val
Age:17
Sexe:F
Race:Edenéenne
Métier:Brigande

A. Description physique brève
Nora est une jeune femme édenénne aux visage pâle et froid mouchetée de taches de rousseur. Son regard d'un bleu profond contraste avec sa chevelure légèrement rosé et taillé assez court. Ses oreilles très longues sont ornées de plusieurs piercings. La vie dans les quartiers pauvres de la capitale lui a forgé une silhouette athlétique et élancée. Sa petite taille d'1m74 lui permet d'être assez agile et de se faufiler assez aisément dans les recoins des petits quartiers.

Vivre de petits larcins et autres méfaits ne permet pas de prendre très soin de son apparence. Malgré cela, Nora essaye de rester la plus propre possible, cependant,
Son armure de cuir noir a subi le coût des nombreuses escapades dans les rues. Elle dispose de plusieurs lames rangées le long de ses jambes.
B. Le caractère
Son caractère est comme son visage, froid et dur. Elle n’apprécie guère les gens de son milieu, elle les côtoie parce qu'elle le doit, non pas parce qu'elle le veut. Elle ne souhaite pas être appelée par son prénom sauf par les personnes qui lui sont très proches, et c'est le cas de peu de personnes pour ne pas dire aucune. Elle utilisait un langage pompeux et inutilement compliqué pour que les gens lui adressent le moins possible la parole.

Malgré tout, ce caractère n'est que le fruit des années passées avec des malfrats. Elle n'aime pas se sentir en danger à chaque instant, même si elle s'y est habitué. Elle aimerait rencontrer des gens de confiance, mais elle ne les trouverait pas là où elle vit.
Elle aimerait partager ses connaissances, mais on s'en servirait pour faire le mal.
Elle aimerait se sentir libre, mais elle vit dans une cage. Le monde dans lequel elle a évolué ne lui a jamais permis de s'ouvrir aux autres, car elle devait avant tout survivre. Au fond, elle restait la fillette qui aimait sa mère et les histoires d'aventures.
C. Vos origines
Né d'une mère Edenéenne des quartiers pauvre de la capitale, elle a été élevée par elle seule car son père était mort avant sa naissance. Sa mère lui apprit les rudiments de la magie, car en tant qu'Edenéenne, c'est ce qu'on attendait d'elle. Malgré leur pauvreté, sa mère était toujours bienveillante à son égard et lui faisait lire beaucoup d'histoire qui illuminait ses journées. Mais cela fut de courte durée, sa mère périt lors d'un incendie alors que la jeune Nora fêtait tout juste ses 8 ans. Une femme se présenta à elle comme étant sa tante. Nora ne l'avait jamais vu et sa mère ne semblait n'avoir jamais parlé d'elle. Mais elle n'avait personne et était jeune, elle lui fit donc confiance. Malheureusement, cette femme n'était pas aussi douce que sa mère, loin de là. Elle lui faisait faire toutes les corvées les plus difficiles, et ci quelque chose était mal fait, elle se faisait battre. En plus de cela, son oncle la regardait toujours d'une manière très malsaine et lui disait toujours qu'on ne pourrait faire d'elle qu'une bonne prostituée. En proie a une grande tristesse, elle fugua le plus loin possible de sa tante et de cette vie. Elle ne possédait aucune autre famille donc personne ne l'avait recherchée. Après plusieurs jours, la faim lui fit comprendre qu'elle devait se débrouiller seule dans cette grande ville.
Elle commença par de petits larcins aux marchés. Elle eut quelques difficultés les premiers jours, mais elle comprit très vite le ballet des marchands, leurs heures d'arrivée et les moments où leur attention était la plus relâchée. Au fur et à mesure, elle arrivait à deviner leurs humeurs aussi. Elle connaissait leur nom, ceux de leurs enfants, de leurs femmes. Elle commençait même a connaitre leurs petites histoires de couples. Nora aimait de plus en plus observer les marchands et elle se demandait si elle ne pouvait pas deviner des choses sur des passants en se basant sur ce qu'elle avait observé chez les marchands. Cependant, elle fut confrontée à un problème de poids, la mémoire. Il était extrêmement difficile de retenir de tête toutes les informations concernant les passants et de les mettre en commun avec ce que l'on sait déjà. Face à cette difficulté, elle comprit qu'il lui faudrait un support pour prendre des notes et soulager sa mémoire. Elle vola un carnet et un crayon à un passant apparemment très cultivé. Elle retira les pages sur lesquelles il avait déjà écrit et les remises dans les poches de sa victime. Elle commença à noté tout ce qui lui passa par la tête quand elle observait les gens. Elle faisait des croquis pour mettre en commun des informations et essayer de trouver des liens. Au début, elle avait du mal à discerner un simple homme riche d'un parlementaire important. Puis ses analyses devenaient de plus en plus précises. Grace à cela, elle arrivait à trouver le moyen de faire pitié au gens pour qu'on lui donne quelque pièces. Elle avait même pu faire un chanter un marchand qui faisait de la contrebande alors qu'elle s'était fait prendre volant sur son étalage. Il devint facile pour Nora de chaparder de quoi subsister, et par conséquent, ses journées étaient longues, très longues. Sachant qu'elle pouvait se faire extorquer par plus fort qu'elle, elle se dit qu'elle devrait apprendre à rejoindre d'autre lieu de la ville le plus rapidement possible. Au début, elle ne faisait que courir, de plus en plus vite de jour en jour. Puis elle commença à se servir de son environnement pour aller plus vite. Escalader des murets, passer comme une bourrasque dans une maison entrant par une fenêtre et en sortant par une autre sans être prise. Puis le jour où elle connaissait le moindre recoin de la ville, elle s'ennuya de nouveau.  

Un jour, quand elle avait 14 ans, un Tashank vint lui poser des questions à propos d'un vieux marchand. Elle lui répondit tout ce que sa mémoire pouvait lui dire. Des futilités, son prénom, ce qu'il aimait manger, son caractère. Le Tashanks semblait déçu, Nora sorti donc son petit carnet et lui dit tout ce qu'elle avait noté a propos de cet homme. Beaucoup d'information lui semblait inutile, mais elle avait attisé la curiosité de l'homme. Il s'assit à côté d'elle, et lui proposa en échange de quelques pièces d'or de le laisser feuilleter le carnet. Nora hésita un peu, mais fini par accepter. Le Tashank semblait absorbé par ce qui était écrit de le carnet. Nora sentit un peu de fierté monter en elle face à cette réaction. L'homme lui rendit son carnet en lui demandant si grâce a tout ce qu'elle avait noté, elle pouvait deviner qui il était. Nora était surprise qu'il lui demande cela. D'ordinaire, les gens n'aimaient pas être épiés, d'autant plus quand on arrive à deviner leurs mauvais côtés. Mais elle se laissa prendre au jeu. Elle le jaugea quelque instant. C'était un homme avec peu de scrupule. Il était quelqu'un de généralement mal intentionné, il devait être probablement un brigand. Mais un brigand riche au vu de ces vêtements, ce qui était rare. "Vous êtes un grand brigand, lui dit-elle. Mais bizarrement, vous semblez assez fier de ce que vous êtes, le gens ne sont, d'ordinaire, pas fier d'être si pauvre qu'ils doivent se réduire à des méfaits." L'homme souris et se leva. "Tu n'as pas tout à fait tord petite. Je pense d'ailleurs que tu aurais un certain potentiel à m'aider dans ce que je fais. Je te payerai évidemment, et je te donnerais même un toit pour toi seule. Qu'en dis-tu ?". Nora savait que cet homme était mauvais dans le fond.
Mais pour autant, il semblait sincèrement vouloir l'aider et n'avait aucune animosité envers elle. Et elle devait survivre dans la rue et l'ennui...
"Si vous pouvez me trouver des livres en plus, je serais ravie de vous aider"
D. Le Background
"Alors Val, où en es-tu avec ce parlementaire ?"
"C'est un Edenéen fort instruit qui omet souvent qui il a épousé. Il fricote avec la tavernière Sunazu qui est à moitié féline. Beaucoup de mâles quelle que soit l'espèce semble particulièrement apprécié ce genre de chair."
"Intéressant, mais insuffisant ... Autre chose ?"
"Il vend des informations aux immémoriaux. Il utilise des pigeons voyageurs pour ça. J'en ai intercepté plusieurs. Le cryptage des messages est assez simple, je me suis permise de les traduire. Les informations concernent les mouvements des gardes pour les prochaines semaines. Cependant, je ne crois pas qu'il requiert plus d'attention désormais. L'un des pigeons portait un papier avec une tête-de-mort dessinée dessus. Je suppose que son décès sera rapide. Les Immémoriaux semblent ne pas avoir apprécié ne plus recevoir d'informations. Il sera mort d'ici quelques jours.
Le Tashanks sourit et lança une bourse bien remplie en direction de Nora. Comme toujours, il était satisfait, plus de paroles n'étaient pas requises. Elle s'en alla donc et reparti vers sa planque. L'aube commençait déjà à apparaître. La nuit avait été longue, mais c'était souvent le cas. Et avec ce travail de fait, elle allait pouvoir se reposer plusieurs jours. Elle courut entre les ruelles avec l'agilité qu'elle avait développée au fil des ans, elle atteindrait sa planque bien plus vite comme ça. En cours de route, elle retrouva Rathian, un enfant Devaðh orphelin qui mendiait dans la rue, essayant de survivre comme il pouvait. Nora avait de l'affection pour lui, elle ne savait pas trop pourquoi, mais c'était un fait."Alors petit monstre, comment vas-tu aujourd'hui ?"
Le jeune garçon se tourna vers elle est un grand sourire illumina son visage sali par la rue.
"Nora ! Je me demandais si je te verrais aujourd'hui !"
"Me voir ? Ça m'étonnerait que tu puisses !"
L'enfant rit beaucoup à cette blague. Malgré la difficulté de sa vie, son rire avait quelque chose d'angélique. Du moins, c'est ce que Nora trouvait. Elle passa quelque instant avec lui, pour qu'il lui raconte un peu sa journée, ses péripéties. Elle lui ébouriffa les cheveux avant de lui donner quelques pièces, de quoi tenir une semaine s'il ne se faisait pas extorquer. Puis elle repartit en direction de sa planque. Cependant, ce coup-ci, sur la route, elle sentit un regard posé sur elle. On avait déjà tenté de la suivre, mais cette fois-ci, c'était différent. Son poursuivant essayait de cacher sa présence et il y arrivait plutôt bien. Nora redoubla d'efforts pour que ses mouvements ne trahissent pas son inquiétude. Elle passa par plusieurs petites ruelles qu'elle ne prenait d'ordinaire jamais. Sa course se termina dans une ruelle entre trois grande battisse. Une rue coupe gorge que tout le monde évitait. Elle ne fit que quelque pas, puis lâcha d'un voix forte et ferme :
"Sors de là le cadavre, ça fait déjà 20 minutes que j'ai senti ta présence."
Un Devaðh sortit du coin de la rue. Il était très grand, même pour ça race. Nora haussa un sourcil. Il était difficile de cerner ces personnes-là, leur corps était tout couvert de blessure et rendait difficile de comprendre ce qu'il faisait en dehors de se battre. Tandis qu'il se rapprochait d'elle, elle continuait d'essayer de comprendre ses motivations. Soudain, la réponse lui paru évidente.
"Tu fais partie des Immémoriaux, c'est ça ?"
Le Devaðh ne répondit pas et se jeta sur elle. Prévisible. Elle dégaina juste une des multiples lames qui parcourait son armure et la jeta entre les deux yeux de son assaillant. Le Devaðh sembla s'écrouler, mais il fit un bond en avant et plaqua Nora au sol. Nora tenta de se débattre, mais il avait l'avantage de la force. Elle remarqua que sa lame s'était plantée assez profondément dans le crâne du Devaðh pour qu'elle y reste figée, mais pas assez pour le tué. Elle devait le tuer vite, sinon elle finira par perdre à l'usure et à la force. Elle réussit à dégager une de ses mains, elle utilisa sa magie pour créer un petit brasier et l'écrasa sur les yeux de son assaillant. Il eut un cri étouffé de douleur contenu et son étreinte se desserra. Peu, mais juste assez pour que Nora ramène ses jambes sur elle et qu'elle propulse ses deux pieds sur la lame qui était resté plantée. Il y eut un bruit sourd de craquement d'os mêlé au son du métal s'enfonçant brutalement dans la chair. Nora se releva et rebroussa chemin le plus vite possible.

Elle arriva enfin dans la ruelle ou se trouvait habituellement le petit Devaðh. Cependant, il n'était plus là. Elle jeta son regard dans toutes les directions possible. La panique lui faisait perdre ses capacités d'analyse.
"Ils n'ont quand même pas osé !"
Un cri se fit entendre au bout de la rue, comme une réponse. Nora fila comme une flèche, bousculant les passants sans le moindre égard. Elle finit par apercevoir le petit mendiant qui se faisait embarquer par deux Tashanks. Les lames de Nora n'étaient pas enchantées, elle ne voulait pas risquer de faire rentrer ses types en psychoses. Il lui fallait utiliser la magie. Les deux Tashanks l'avaient vu arriver et s'était mis en garde. Nora ne freina pas sa course. Elle chargea sa magie entre ses mains. Une fois arrivée à quelque pas d'eux, elle relâcha une bourrasque qui leva un gros nuage de poussière. Nora ne perdit pas de temps, elle bouscula les deux tashanks et saisit le petit mendiant et continua sa course sans se retourner. Elle fila entre plusieurs ruelles, passa dans une maison par une fenêtre ouverte créant la surprise des habitants avant de filer par la fenêtre opposée. Au bout de dix minutes de courses effrénées, elle s'arrêta à bout de souffle.
"Que ce passe t'il Val ?"
"Des types méchants en ont après moi. Ils ont voulu te faire du mal pour me faire peur. Tu devrais éviter de revenir dans cette rue-là. Je ne sais pas s'ils vont tenter de revenir s'en prendre a toi. Je te laisse, il faut que j'aille vérifier quelque chose. Je te retrouverais."
Nora repartit, mais pas en courant cette fois-ci. La fatigue de la nuit blanche et cette course l'avaient épuisée.

Elle arriva finalement à la planque de son patron. Elle y découvrit ce a quoi elle s'attendait. Son patron était mort, étalé sur le sol. Tout avait été mis en désordre, beaucoup de choses avaient du être pillées. Y compris les messages qu'elles avaient interceptés entre le parlementaire et les Immémoriaux. Nora était usée de sa journée. Elle s'assit sur la chaise de son patron. Enfin, il ne l'était plus, car il n'était plus du tout. Elle devait réfléchir, mais avec autant de fatigue, c'était plus difficile que d'habitude. Elle avait beau être très intelligente, son inexpérience et son orgueil lui avaient fait défaut ce coup-ci. Comment avait-elle pu croire que les Immémoriaux ne se douteraient de rien. Elle soupira. La menace de mort n'était pas destinée au parlementaire, mais à elle directement. Son patron était un salaud de toute façon, même s'il payait bien. Ses actes étaient mauvais, et elle l'avait aidé dans son entreprise. Pour la première fois depuis des années, elle se sentit coupable de ses actes. Elle n'avait fait que survivre dans ce monde, rien de plus. Peu d'ambition, peu de récompenses. Une vie facile pour elle, mais sans aucun honneur. Des larmes commençaient à rouler sur ces joues. Elle se sentait inexistante dans ce monde qui pouvait offrir plus. Elle n'avait même jamais quitté la capitale. Elle n'avait pas d'ami. Seulement quelque contact qui lui permettait de finir ses missions le plus vite possible. D'ailleurs, combien de personnes avait-elle tués depuis toutes ces années ? Pas par ses actes directs, mais par les informations qu'elle fournissait. Bien sûr, elle avait déjà tué dans certains cas, mais ce n'était qu'en cas de légitime défense. Était-ce vraiment le cas finalement ? Elle avait passé beaucoup de temps à perfectionner ses techniques de combat. Un subtil mélange de souplesse, de magie et d'utilisation de l'environnement. Et cela, pourquoi, si elle n'avait pas l'intention de tuer ? Des bruits de pas la sortirent de ses pensées. Elle se leva promptement et sorti par la fenêtre avant de filer.
Cette journée avait été plus longue et bien plus mouvementé que d'habitude. Elle devait désormais trouver un nouveau gagne pain. Que savait-elle faire, à part chercher des informations, trouver les points faibles des personnes qu'elle croisait et se battre ? Cette expérience était cependant une très bonne chose pour devenir mercenaire ou chasseuse de primes.

"De brigande à mercenaire ou chasseuse de primes, hein ? Peut-être y trouverais-je un peu plus d'honneur et de difficultés."  
Elle ressentait une envie de vengeance vis-à-vis des Immémoriaux. Non pas à cause de leurs idéologies ou du meurtre de son ancien patron. Mais plus par fierté. Elle avait perdu leur premier affrontement, elle ne voulait pas rester sur une défaite. La journée était désormais bien entamée, aucun intérêt de se coucher désormais. Elle avait toujours sa bourse bien remplie. Elle irait dans une taverne pour glaner des informations sur d'éventuelle compagnie de mercenaire ou de tête mise a pris. Peut-être que la tavernière serait mignonne aussi. Elle dormirait à l'auberge ce soir, elle avait besoin de repos dans un vrai lit.


2. Et vous ? :
Votre prénom : Mickaël
Votre âge : 22
Vos hobbies : jeux vidéos, ecritures, ESport
à quel rythme pouvez vous vous connectez sur le forum : Théoriquement tous les jours

- -
- Rules Checked! -
- Kai' -
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kaidenn
Maître du Jeu
Crédits avatar : .
Messages : 65
Emploi : Mercenaire
Expérience :
0 / 1000 / 100

Voir le profil de l'utilisateur
Dim 23 Avr - 20:35
Je valide


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les ruines d'Almeria :: Avant le rôle play :: Fiches Edenéenes-
Sauter vers: